lundi 22 décembre 2014

Long Rocher, Etroitures … et les chasseurs. Bleau le 22 décembre 2014

Ce matin je roulerai seul, personne n'est disponible pour m'accompagner à Bleau. Du coup je fais le choix de partir de Thomery, profitant ainsi de l'occasion pour aller voir la "familia".
J'ai envie d'aller du côté des Etroitures et du Restant du Long Rocher, sur le bleu n°11. Le temps est gris mais il ne pleut pas, de plus les températures sont assez douces pour la saison. 

Un pin sylvestre à"shingle", c'est un défaut génétique qui décolle l'écorce.




Je pars donc en direction du sud, j'arrive rapidement au Long Rocher, à son extrémité Est. Je vois un single qui part au milieu des rochers plein Est, il suit la crête. Mais rapidement je dois faire demi-tour, c'est une impasse. J'emprunte donc son alter-ego qui part vers l'Ouest. Il est très sympa, mais avec pas mal d'obstacles, la progression est difficile et lente. J'avance ainsi jusqu'à la Route de l'Escargot, où je me pose pour manger. 




Graffitis trouvés sous le auvent de grès.





Après cette petite pause réparatrice, je continue mon exploration du Long Rocher. Bientôt j'arrive dans un secteur où les carriers s'en sont donnés à cœur joie, il y a des carrières partout. Je visite, c'est impressionnant. Je connais à peine ce secteur. 












C'est dans ce secteur que j'ai commencé à entendre les battues des chasseurs. Ça criait, ça sonnait du cor. C'est jour de chasse dans le sud du massif ... Ils sont loin, je continue donc ma route en direction du sentier bleu n°11. D'ailleurs c'est une fois que je l'ai atteint que je vois les premiers chasseurs de la journée. Ils chassent dans une parcelle toute proche. 


Je roule sur le sentier des Etroitures, enfin je suis exactement dans le Restant du Long Rocher. C'est assez technique par endroits, il y a même des épingles. J'avance lentement, je ne suis pas à l'aise aujourd'hui et de plus j'ai une douleur lombaire qui m'handicape sérieusement. Dans les portages c'est d'ailleurs un calvaire. Du coup j'évite de trop tirer sur mon dos, et les à-coups. Je fais une petite pause à la Grotte Béatrix.



L'heure tourne, et je me rend compte que je ne pourrai pas finir ce sentier. Je n'irai pas jusqu'à la Mare aux Fées. Je décide de rejoindre le sentier 17 et la Haut Mont pour ensuite retourner sur Thomery. 
Les battues sont toutes proches, je fais attention à ne pas me trouver au milieu de l'une d'entre elles. Ça me gâche vraiment la sortie car je doit adapter mon parcours en fonction de leur progression, du coup je m'arrête souvent pour sortir la carte et l'étudier.
Je vais donc jusqu'au point de vue et belvédère du Haut Mont. C'est un autre secteur rempli de carrières.










C'est en repartant du point de vue que je tombe sur une battue, il fallait bien que ça arrive. Ils m'ont vu arriver et me laissent passer. Ils me confirment que dans la direction que j'emprunte je vais être peinard. En tout cas c'est pas aujourd'hui que je croiserai des animaux, ils doivent être loin de tout ce tintamarre. 
J'arrive rapidement dans le secteur de la Malmontagne, puis je trace sillonner les singles du Rocher Brûler.

Ancienne tour de guet de la Malmontagne. 


Je suis mal en point avec mon dos que je martyrise à chaque relance et franchissement. Il est vraiment temps que je rentre. Je retourne donc directement à Thomery, je serai bien allé faire un tour au Rocher d'Avon mais ce n'était vraiment pas raisonnable, il faut savoir dire stop.
C'est donc bien claqué que j'arrive enfin à destination. Ce fut ma dernière sortie bellifontaine de 2014. Je ne sais pas si je pourrai même d'ailleurs en faire une autre tout court avant 2015. Cependant rendez-vous est déjà pris avec Alex et Richard pour le 2 janvier pour une des dernières sorties en compagnie d'Alex avant son départ pour l'Hérault.

Mes chiffres du jour en photos: 






1 commentaire:

  1. sympa,je connais pas ce coin de bleau,de belles photos,joyeux noel!

    RépondreSupprimer