Markitos VTT

mercredi 23 septembre 2020

Itinérance 2021 : le projet.

 Hello everybody 😀

2020 a été une année blanche en ce qui concerne les trips et autres itinérances. Le COVID en est grande partie responsable. Mais il y a eu aussi la grosse intervention chirurgicale de la fin 2019. Bref je suis en manque ! pas de sexe bande de petits pervers ! mais de voyage à vélo  Twisted Evil

Aussi je commence à préparer un trip bikepacking. La date ? certainement mai ou juin 2021. Pas avant à cause de la météo.

Où ? sûrement dans le Massif Central. Encore une fois, me direz-vous ? oui encore une fois. J'adore cette région et j'y ai repéré une région aux confins du Cantal, de la Lozère et de la Haute-Loire, que je rêve d'explorer : la Margeride  cheers

J'ai déjà la trace. Je l'ai récupéré sur le net. Elle fait 195km pour 4500m de D+ environ. Elle fait une incursion en Aubrac par des sentiers que je connais déjà pour certains. Je les ai parcourus avec Cyrus en 2017. 

Quel vélo vais-je prendre ? Le Camber pour un maximum de confort ? mais au détriment de certains accessoires de bikepacking, comme la sacoche de cadre.
Le semi-rigide ? LE RCZ est top pour un trip en bikepacking mais, même s'il est très joueur, il n'est pas trop confortable et mon dos n'apprécie pas trop le manque de suspension.
Ou un autre vélo ? et pourquoi pas un gravel ? j'y songe sérieusement, surtout que les chemins que je vais emprunter s'y prêtent. Je ne possède pas de vélo gravel, du moins pas encore. Je vélotaffe de plus en plus. En été rouler avec un VTT ne me pose pas de problème, mais les mauvais jours approchant je veux un vélo sur lequel je peux poser de véritables garde-boues. Pas de pseudos garde-boues pour VTT qui ne protègent pas du tout et qui font que l'on arrive tout de même repeint de la tête aux pieds au boulot... Le gravel me parait donc le meilleur compromis au vu de ma pratique : un mix de routes et de chemins. Enfin courant 2021 je vais certainement changer de lieu de travail. Je vais me rapprocher de chez moi en prenant un poste à un peu plus de 7km de la maison et alors je n'aurai plus de transport en commun à prendre. Je pourrai prendre le vélo tous les jours et ainsi améliorer mon empreinte carbone en laissant la voiture au garage. Donc dans les faits l'achat du gravel est murement réfléchi  Wink d'où ma réflexion: pourquoi pas l'utiliser aussi lors de mes itinérances ? il sera plus léger que le RCZ, plus maniable et plus véloce. Certes je vais encore y perdre en confort car pour le coup ce sera un tout-rigide... mais j'ai bien envie de me laisser tenter.

A la base le tour que je veux faire dans la Margeride est donné pour être fait en 4 jours. Je sais que je peux le réaliser en 3... et pourquoi pas en 2 jours ? J'ai le temps d'ici mai 2021 de rouler et d'augmenter les distances. Actuellement je tiens facilement 70 à 80km sur une sortie isolée. Il faut donc que j'arrive à monter en puissance et multiplier les sorties longues et allonger les distances. Pour cela le gravel me sera d'une grande aide je pense.

Le couchage ? je pense que ce sera du bivouac pur, mais rien n'est encore arrêté. Je vais quand même lister les différents refuges, les gîtes se trouvant sur le parcours. Je sais qu'il y en a, bien que cette région soit assez désertique. Je me déciderai plus tard sur le format que j'adopterai. Un mix est aussi envisageable.

Partir seul ou avec un binôme ? voire deux compagnons d'aventures ? J'aimerai beaucoup partager cette aventure avec une ou deux personnes. Pas plus car je pense que pour une itinérance il faut être maximum trois. J'aime voyager seul. Cela me permet de me ressourcer mais j'ai beaucoup apprécié rouler avec Pitufo dans l'Ain en 2014, et avec Cyrus dans l'Aubrac en 2017. Si quelqu'un est intéressé qu'il se manifeste  Wink Very Happy

Voilà vous savez tout, ou presque sur mes projets pour 2021 ... et pour fin 2020 en ce qui concerne le vélo  tongue

jeudi 6 août 2020

Les singles des Routes Tournantes, Fontainebleau. Jeudi 06 août 2020

En feuilletant le VTopo "Ile de France Sud" je suis tombé sur un parcours nommé "Les Routes Tournantes". Au départ je voulais le faire tel que décrit dans le guide. Mais en étudiant la trace je me suis aperçu qu'elle passe à proximité d'un grand nombre de singles.
J'ai donc entrepris de la retravailler et de la faire passer par ces singles, tout en restant au plus près de la trace initiale et donc des Routes Tournantes.
Nous voici donc à jeudi matin. La météo a prévu une journée ensoleillée mais surtout très chaude (plus de 37°). J'emporte donc presque 2l d'eau. Je pars de Thomery pour rejoindre la gare d'Avon. Je passe par le forêt en longeant une imposante propriété thomeryonne, le Château de la Rivière.

lundi 13 juillet 2020

Les singles du Bout du Monde, South Black Mountains (11), lundi 13 juillet 2020

Pour ma famille et moi, juillet rime avec vacances. Et cette année elles sont placées sous le signe du Sud-Ouest. Je vous épargnerai le récit de notre périple entre Corrèze, Lot, Tarn, Aude et Hautes-Pyrénées. Sachez tout de même que nous nous sommes régalés en parcourant ces magnifiques départements.
Bref nous sommes ici pour parler de VTT. Je n'ai fait qu'une seule grosse sortie avec mon Camber. Aussi je l'ai choisi avec soin. Et mon choix s'est porté sur une trace trouvée sur Utagawa. Elle a été publiée par le plus gros contributeur de ce site de partage, Jpr31. Je sais que ses traces sont de qualité, exigeantes et soignées. Elle est donnée pour 58km et 1100m de D+. Elle a aussi un énorme avantage par rapport à toutes les autres que j'ai trouvé dans le secteur, c'est qu'elle passe dans le camping même où je me trouve, le camping du Bout du Monde, à Verdun-en-Lauragais (11). Au départ je voulais faire le tour du Lac des Cammazes et un peu plus mais je m'y suis aventuré la veille avec ma petite famille. D'ailleurs pour la petite histoire, je leur avais promis une petite sortie facile et au final c'était du vrai VTT un peu piquant par endroit ... les filles m'ont maudit 😳 mais elles s'en sont bien sorties malgré les difficultés rencontrées.
Quelle idée de mettre le réveil aussi tôt pendant les vacances ? et bien pour éviter les grosses chaleurs de l'après-midi ! Je suis sur le vélo à 7h moins 10. Il fait légèrement frais mais c'est très supportable. Je quitte le camping sans un bruit. Tout le monde dort. Pourtant ils ont tord car ce camping a une vue dégagée sur la chaîne des Pyrénées, et en cette heure matinale on voit distinctement toutes les montagnes.

Au fond les Pyrénées.