Markitos VTT

samedi 30 avril 2022

Ma demi-GTB 2022, samedi 30 avril 2022.

 Vendredi 06 mai 2022, il est 13h et je démarre mon véhicule direction la région parisienne. Je quitte le Lac de Trémelin avec un gros pincement au cœur. Cela m'est difficile de partir mais voir tous les finisheurs arriver les uns derrière les autres m'était quand même assez pénible... et oui je n'ai pas pu aller au bout de la Gravel Tro Breizh 2022. J'ai abandonné tout juste à mi-parcours au sommet du Ménez Hom et c'est ce que je vais vous conter.


mardi 12 avril 2022

Flashpacking beauceron jour 2. Le mardi 12 avril 2022.

02h30 ... mais pourquoi ce coq chante-t-il en pleine nuit ? déjà qu'il y a un âne qui a braillé plusieurs fois dans la nuit, il est difficile de dormir à la campagne. Finalement je comprends les néo-ruraux qui font des procès aux paysans ou autres habitants des zones rurales dès qu'un coq chante ou qu'une cloche d'église sonne ! Mais non, c'est de l'humour bien sûr, bien que cet âne et ce coq aient bien haché ma nuit.

- A lo cubano
- Botella de ron tabaco habano
- Chicas por doquier 
- Ponche en café guano
- Aqui mi vida para los mareaos....

C'est quoi ça ? ah oui ! mon réveil sonne, ou plutôt c'est Orishas qui chante à 05h45. Je jette un coup d'œil dehors. Il fait encore nuit noire. J'ai encore sommeil. Je me réinstalle dans le duvet et je continue ma nuit. 
Tiens des voix... deux personnes promènent leurs chiens. Elles s'interrogent. Est-ce quelqu'un qui dort dans le lavoir ou est-ce un banc ? Il faut dire que je suis à peine visible. Les chiens eux ont bien compris que c'est un humain qui est là et ils aboient. Je lève la tête et les deux promeneurs déguerpissent avec leurs boules de poils. S'en est trop. Je suis bien réveillé maintenant. Il est 06h30 et je décide de lever le camp. 
Et ce bivy me direz-vous ? Et bien l'essayer c'est l'adopter. J'ai bien dormi. Certes un peu à l'étroit mais au chaud. J'avais peur qu'il condense mais vu sa grande ouverture au niveau de la tête, il ventile bien tout en gardant la chaleur. 

Je replis donc tout mon barda. Je mange une banane en guise de petit déjeuner et à 06h55 je pars sur les routes du Sud-Essonne. Je délaisse une boucle que j'avais prévu jusqu'à Méréville et je file direct à Etampes. J'ai l'attention de m'arrêter dans une boulangerie. J'ai à peine fait 1,5km que je tombe sur deux superbes chevreuils dans un champ. La pause photo s'impose. La journée commence bien, de plus la météo est de la partie. La petite route jusqu'à Etampes est très agréable. Elle suit le cours de deux petites rivières, la  Louette et la Chalouette. Finalement je ne m'arrête pas dans Etampes et je continue à rouler. Je suis dans un faux rythme. Les sensations ne sont pas au top... Et de plus Etampes se trouve au fond d'une cuvette. La pente s'inverse après avoir passé le Juine. Ça va grimper pendant plus de 4km, jusqu'à Bonvilliers. J'y vais tranquille, sans forcer. J'ai l'impression de me trainer. Bref ça ne s'arrange pas. Petit à petit les grands champs disparaissent. Fini la grande plaine de Beauce. Le paysage est plus boisé et plus vallonné. C'est très plaisant. 

Chouette rencontre de bon matin.

lundi 11 avril 2022

Flashpacking beauceron, jour 1. Le lundi 11 avril 2022.

 L'échéance est proche ! Le départ de la Gravel Tro Breizh sera donné le 30 avril 2022 au petit matin sur les bords du Lac de Trémelin. Ma préparation continue. Je vélotaffe toujours quotidiennement et dès que je peux je pars rouler quelque soit le temps. Cependant il manquait une chose à ma préparation , une sortie longue avec le vélo chargé en configuration GTB et une nuit au moins en bivouac, pour tester le Bivy Sol Escape. Pour se faire j'avais un petit créneau de deux jours les 11 et 12 avril. C'est assez proche du départ de la GTB, mais pas trop pour pouvoir faire des ajustements suite à cette expérience. Les jours précédents mon flashpacking je scrutais attentivement la météo. Le vendredi 08 avril nous avons eu de la neige sur la région parisienne, aussi j'étais un peu inquiet. Mais finalement les prévisions étaient assez optimistes. On attendait des températures agréables et un grand ciel bleu. Le seul petit point négatif qui risquait de me gêner un peu était le vent. 

Lundi matin je charge le vélo avec exactement le même équipement que j'emmènerai à la GTB. Je voulais peser le vélo... mais dans l'excitation du départ j'ai oublié de le faire. Je décolle enfin à 08h15, le temps de dire au revoir à ma fille qui partait au collège au même temps.

Le Genesis en configuration GTB.